Robot fait sa gym, la fusée d'Elon, les 50 inventions les plus importantes depuis la roue, une IA apprend à se servir d'un outil, suprématie quantique, deepfake vidéo parfaite d'ici 6 mois, et plus..

Bonjour à vous,

Je suis l'auteur de la newsletter Parlons Futur, chaque semaine (enfin, c'est l'objectif), je vous partage ma veille de la semaine passée sur des sujets annonciateurs de notre futur, principalement tech, science, économie (avec parfois quelques réflexions associées).

J'ai écrit plus de 50 articles ces dernières années, à retrouver ici, dont une bonne partie publiés dans des médias comme le Journal du Net (mes chroniques ici), le Huffington Post, L'Express, Les Échos.

Je suis un entrepreneur basé à Singapour, également membre du conseil d'administration du think tank Live with AI qui entend chercher à comprendre comment nous pourrons apprendre à vivre avec l'intelligence artificielle et mieux anticiper les changements qu'elle va apporter.

Voici donc ma veille de la semaine passée :

Au menu :

  • Si vous ne l'avez pas vue : la petite séance de gym impressionnante du robot humanoïde Atlas de Boston Dynamics

  • Les 50 inventions les plus importantes depuis la roue il y a 6000 ans !

  • Un pionnier des images deepfake produites par l'IA annonce que des vidéos deepfake parfaites et générables facilement par n'importe qui sont possibles d'ici 6 à 12 mois

  • Google parvient à la "suprématie quantique" : résolvant en 200 secondes un problème là où l'ordinateur classique le plus puissant aurait mis 10,000 ans

  • Une IA apprend à se servir d'outils et à concevoir des stratégies de groupe

  • L'Afrique en marche, bonnes nouvelles de Côte d'Ivoire : 7% de croissance prévue cette année et l'année prochaine

  • Le développement du nouveau vaisseau spatial révolutionnaire Starship d’Elon Musk pourrait connaître son premier vol habité en orbite terrestre dès 2020 ! Toutes les infos à retenir suite à sa présentation de samedi dernier.

  • Toujours sur l'espace, le saviez-vous : voici notre adresse exacte dans cet univers (de fou)

  • Petit topo sur l'énergie nucléaire pour s'y retrouver: la quatrième génération de réacteurs, celle d'après l'EPR, est une vraie révolution, moins chère, plus sûre, consommant nos déchets nucléaires des précédentes générations

  • Une solution originale pour contrer le réchauffement climatique (et accessoirement nourrir 10 milliards de Terriens) : fertiliser les océans et développer des fermes d'algues sur 3% des océans permettraient d'absorber tout le CO2 émis par les hommes dans l'atmosphère !

  • Découvrez  mon entretien exclusif avec mon ami Nicolas Colin, co-fondateur de The Family et auteur de "HEDGE : A Greater Safety Net for the Entrepreneurial Age"

  • Mes 10 derniers tweets

C’est parti!

Si vous ne l'avez pas vue : la petite séance de gym impressionnante du robot humanoïde Atlas de Boston Dynamics

Les 50 inventions les plus importantes depuis la roue il y a 6000 ans !

  • Article de The Atlantic datant de 2013, un peu vieux mais très intéressant

  • Le journal a demandé à un panel de 12 historiens, économistes, technologistes, investisseurs de partager leur liste, et a ensuite publié une synthèse

  • 1. The printing press, 1430s

  • 2. Electricity, late 19th century

  • 3. Penicillin, 1928

  • 4. Semiconductor electronics, mid-20th century

  • 5. Optical lenses, 13th century

    • C'est l'invention peut-être la plus inattendue dans ce top 10

    • "Refracting light through glass is one of those simple ideas that took a mysteriously long time to catch on."

    • “The Romans had a glass industry, and there’s even a passage in Seneca about the optical effects of a glass bowl of water"

    • "But it was centuries before the invention of eyeglasses dramatically raised the collective human IQ, and eventually led to the creation of the microscope and the telescope."

    • "Before the advent of corrective lenses, people with imperfect vision could be vulnerable to enemies or predators in humanity’s early hunter-warrior stages, and later intellectually handicapped by their simple inability to see letters or numbers as clearly as others."

    • "the adoption of corrective lenses amounted possibly to the largest onetime IQ boost in human history, by expanding the pool of potentially literate people."

  • 6. Paper, second century

  • 7. The internal combustion engine, late 19th century

  • 8. Vaccination, 1796

  • 9. The Internet, 1960s

  • 10. The steam engine, 1712

  • La suite ici

Un pionnier des images deepfake produites par l'IA annonce que des vidéos deepfake prafaitement réalistes et générables facilement par n'importe qui seront possibles d'ici 6 à 12 mois

Google parvient à la "suprématie quantique" : résolvant en 200 secondes un problème là où l'ordinateur classique le plus puissant aurait mis 10,000 ans

  • Un ordinateur quantique utilise des "qubits", ce sont des "bits", des unités d'information binaire (0 ou 1) qui disposent notamment de la propriété quantique appelée la "superposition".

  • Concrètement un qubit peut être un 0 et un 1 en même temps, ce qui permet de procéder à des calculs bien plus rapidement en "testant" des combinaisons différents en même temps.

  • Bien sûr le problème retenu se prêtait bien aux capacités d'un ordinateur quantique rudimentaire, et on est loin de pouvoir s'en servir avec succès pour tout problème

  • à terme, cela devrait pouvoir servir à simuler des expériences en chimie, notamment pour la conception de nouveaux matériaux, de batteries électriques, de nouvelles molécules en pharmacie

  • cela permettra aussi de doper le machine learning et l'intelligence artificielle (pour le meilleur ou pour le pire)

  • La banque JP Morgan et le constructeur automobile Daimler par exemple procèdent déjà à des expérimentations avec l'ordinateur quantique rudimentaire d'IBM

  • La NASA expère pouvoir utiliser l'ordinateur quantique de Google pour concevoir ses futures missions, ainsi que détecter des exoplanètes

  • "How significant is this milestone? Very. In a discussion of quantum computing at MIT Technology Review’s EmTech conference in Cambridge, Massachusetts this week before news of Google’s paper came out, Will Oliver, an MIT professor and quantum specialist, likened the computing milestone to the first flight of the Wright brothers at Kitty Hawk in aviation."

  • "Quantum computers are still a long way from being ready for mainstream use. The machines are notoriously prone to errors, because even the slightest change in temperature or tiny vibration can destroy the delicate state of qubits. Researchers are working on machines that will be easier to build, manage, and scale, and some computers are now available via the computing cloud. But it could still be many years before quantum computers that can tackle a wide range of problems are widely available."

Une IA apprend à se servir d'outils et à concevoir des stratégies de groupe

  • In a new paper released today, OpenAI has now revealed its initial results. Through playing a simple game of hide and seek hundreds of millions of times, two opposing teams of AI agents developed complex hiding and seeking strategies that involved tool use and collaboration

  • To create the game, the researchers designed a virtual environment that consisted of an enclosed space with various objects like blocks, ramps, and mobile and immobile barricades.

  • For each game, the agents were split into two teams: hiders were rewarded or penalized for avoiding or failing to avoid the seekers, respectively; seekers were also rewarded or penalized for finding or failing to find the hiders. 

  • The researchers gave the agents no other instructions.

  • Over the course of hundreds of millions of rounds of game play, the agents developed several strategies and counter-strategies.

  • During the first phase, the hiders and seekers developed very crude avoiding and chasing strategies by moving around the space without manipulating any of the objects.

  • But around the 25-million-game mark, see image below, play became more sophisticated. The hiders learned to move and lock the boxes and barricades in the environment to build forts around themselves so the seekers would never see them. Not only that, but they also developed coordination strategies, such as passing each other objects, in order to speed up the fort-building process.

  • After another 75 million rounds, see image below, however, the seekers discovered a counter-strategy, moving the process into phase three. They learned to move a ramp next to the hiders’ fort and use it to climb over the walls.

  • By phase four, 10 million rounds later, the hiders had learned to lock the ramps in place before building their fort.

  • At first, the researchers at OpenAI believed that this was the last phase of game play, but finally, at the 380-million-game mark, see image below, two more strategies emerged. The seekers once again developed a strategy to break into the hiders’ fort by using a locked ramp to climb onto an unlocked box, then “surf” their way on top of the box to the fort and over its walls. In the final phase, the hiders once again learned to lock all the ramps and boxes in place before building their fort.

  • Combien de temps avant que l'IA ne se montre décisive dans la planification stratégique militaire ou d'entreprise ??

L'Afrique en marche, bonnes nouvelles de Côte d'Ivoire : 7% de croissance prévue cette année et l'année prochaine

  • "Few west african countries excite investors quite as much as Ivory Coast. Its economy, which is forecast to expand by more than 7% this year and next, is among the fastest growing in Africa."

  • "Its efforts to cut red tape and make it easier to start a company or get loans have won praise from private firms and multilateral institutions, such as the IMF and World Bank—which has bumped it up by 25 places on its “ease of doing business” index since 2015.

  • "On September 23rd Standard Chartered, a bank, ranked it top of its list of 20 countries that have the most potential to trade."

  • "Much of the credit for this economic boom goes to Alassane Ouattara, a former economist who has been president since 2011. During his term the government has sold stakes in state-owned companies and invested in new roads and other infrastructure."

  • (source : The Economist)

Le développement du nouveau vaisseau spatial révolutionnaire Starship de SpaceX et Elon Musk pourrait connaître son premier vol habité en orbite terrestre dès 2020!

  • Elon Musk a fait le point lors d'une conférence de presse très attendue samedi soir dernier au Texas

  • Ce vaisseau se compose d'un "booster" Super Heavy (68 mètres de haut) surmonté de la fusée Sarship (50 mètres de haut).

  • La fusée, une fois le plein de carburant fait en orbite, pourra emmener jusqu'à 100 personnes sur Mars

  • Le volume "pressurisé" habitable s'élèvera à 1000m3 (soit autant que celui de la Station Spatiale Internationale), ce qui représente 5m2/personne si part sur 100 voyageurs et des étages d'une hauteur de 2m.

    • Elon Musk explique non sans humour qu'en apesanteur on peut utiliser les 6 faces intérieures d'un cube, donc on pourra exploiter au mieux ces 1000m3, à voir…)

  • Elon Musk a présenté au public le prototype Mk 1 ci-dessous. Son premier vol à 20km d'altitude est prévu pour novembre!

  • Elon Musk met en concurrence 2 équipes pour parvenir au développement du Starship : une au Texas, et l'autre en Floride près de Cap Canaveral, qui oeuvre sur le Mk 2.

  • Elon Musk a fait le choix statégique révolutionnaire de passer de la fibre de carbone à l'acier inoxydable (inox) pour son Starship.

    • L'acier utilisé résistera mieux et au froid et aux grandes chaleur de la rentrée dans l'atmosphère,

    • et surtout est plus de 50 fois moins cher, à 2,500$/tonne, que la fibre de carbone, 130,000$/tonne

    • Elon Musk va jusqu'à dire: "it's the best design decision I have ever made in my life"

    • Du fait de sa résistance il faut moins d'acier en volume qu'il aurait fallu de fibre de carbone, la fusée est donc plus légère au final en acier !

    • Un autre avantage est la résistance de l'acier aux intempéries, ce qui permet de construire la fusée en extérieur, et donc de gagner du temps en se passant du besoin de construire un hangard géant! La nouvelle devise d'Elon Musk dans la course à Mars : "What is long is wrong, what is tight is right" !

    • On verra si Jeff Bezos copie cette décision de passer à l'acier avec ses fusées de Blue Origin !!

  • Pour se donner une idée, les concurrents traditionnels de SpaceX demandent aujourd'hui 10,000$ par kg envoyé en orbite terrestre basse (le prix n'a pas vraiment changé en 30 ans).

  • Avec son Falcon 9 en activité, SpaceX a déjà fait baisser le prix à 3,000$/kg.

  • Elon Musk annonce que le Starship devrait pouvoir offrir 10 fois moins cher au moins, soit 300$/kg ou moins ! C'est une révolution: à ce prix, toutes sortes de projets spatiaux longtemps considérés comme impossibles deviennent réalisables, on devrait assister à une explosion du marché de l'espace (voir dernier bullet point)

  • Elon Musk avait déclaré que le Starship et son booster, capables d'emmener 150 tonnes en orbite terrestre basse, devraient même revenir moins chers à construire que la Falcon 9, capable d'envoyer à peine 20 tonnes !

  • Elon Musk confirme que si tout se passe bien les premiers Starships inhabités pourraient se poser sur Mars dès 2022. Sachant que le milliardaire japonais  Yusaku Maezawa a déjà payé une avance pour aller faire le tour de la lune avec une poignée d'artistes à bord du Starship en 2023 possiblement ! (voir projet DearMoon) Musk avait annoncé pouvoir envoyer l'homme sur Mars dès 2024.

  • En avril 2018 pour rappel, la COO de SpaceX Gwynne Shotwell, bien plus sérieuse que Musk sur les dates, avait annoncé Paris-Shanghai en fusée Starship en 30 minutes pour le prix d'un billet en classe affaire d'ici à 2028! Avec en bonus, un passage en micropesanteur!

  • Elon Musk explique que SpaceX ne consacre que 5% de ses ressources au développement du Starship, et que l'investissement total devrait représenter 3 à 4 milliards USD

  • Pour se donner une idée, voici quelques détails sur les plans de la NASA avec leur fusée en développement, le Space Launch System, ou SLS :

    • ne pourra emmener en orbite que 70 tonnes dans un premier temps, 150 tonnes à terme

    • le SLS ne sera pas réutilisable et devrait coûter 1 milliard USD par lancement (contre 40 millions USD pour Starship, 25 fois moins!!!)

    • le SLS ne pourra être lancé qu'une fois par an

    • la NASA a déjà englouti 14 milliards USD dans son développement à ce jour

    • le vol inaugural a été décalé à maintes reprises, et ne devrait pas avoir lieu avant 2021

    • Bref, on marche sur la tête, il y a fort à parier qu'une fois que le Starship sera en opération et aura fait ses preuves, la NASA abandonnera le SLS qui coûte trop cher au contribuable américain

  • Exemple de projet concret devenant possible grâce au Starship : the Gateway Foundation prévoit de construire en orbite terrestre un grande station spatiale circulaire, appelée the Von Braun station, capable d'héberger 400 personnes et où serait recréée la gravité terrestre en faisant tourner la station sur elle-même.

    • La station se composerait de 24 modules de 12m de diamètre et 20m de long, pour un volume total habitable de 300,000m3, soit 300 fois celui de la  Station Spatiale International.

    • Le coût cumulé de lancement des pièces détachées s'élèverait à 40 lancements X 40M$/lancement via Starship = 1,6 milliards USD, contre 33 fois plus, soit 52 milliards USD avec les lanceurs historiques des concurrents de SpaceX (voir présentation de ce projet en vidéo avec images de synthèse), unbelievable ! Bon, c’est sans compter le coût de fabrication des pièces et d'assemblage en orbite par des robots qui restent aussi à concevoir et fabriquer.

    • Par comparaison, le plus grand navire de croisière au monde, le Symphony of the Seas, lancé en 2018 et sorti des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire (cocorico!!), peut héberger 5500 passagers et a coûté 1,35 milliards USD à construire !

  • Enfin, même si je suis passionné par SpaceX et Elon Musk, après avoir creusé le sujet, je considère qu'envoyer l'homme sur Mars serait une erreur terrible :

    • du fait du risque trop élevé de contamination par nos microbes qui risqueraient de brouiller la recherche en surface de Mars de vie présente, en devenir, ou traces de vies passées.

    • Plein d'idées d'habitat en surface et proche surface existent où la vie martienne pourrait métaboliser et où certains de nos microbes pourraient survivre également.

    • On gâcherait là une chance unique d'étudier une planète encore largement vierge de notre empreinte biologique.

    • J'avais présenté toute cette réflexion sur ce site, dans ce livre, et aussi publié une tribune dans l'Express, mise en une du journal et repartagée plus de 1000 fois.

    • Plein d'autres destinations existent : la lune bien sûr, et pourquoi pas Titan, une fois que nous aurons des fusées nucléaires (voir le site que j'ai dédié à Titan www.humans-to-titan.org).

Toujours sur l'espace, le saviez-vous : voici notre adresse exacte dans cet univers (de fou) :

  • Notre galaxie, la Voie Lactée, "is part of the Local Group (50 galaxies), which itself is an outer region of the Virgo Cluster (amas de la Vierge) (1000 galaxies), part itself of the Local Supercluster (hundreds of groups of galaxies), part of Laniakea Supercluster (100 000 galaxies), the largest structured entity we know of in the universe.

  • Laniakea veut dire "immeasurable heaven", ou "cieux incommensurables" en Hawaïen.

  • Le Laniakea Supercluster est notre adresse ultime : tout ce qui est à l'intérieur tend à se rapprocher, du fait de la gravité de la matière qui s'y trouve, et notamment la matière noire qu'on dit se trouver en masse en son centre. Tout ce qui est en dehors s'en éloigne du fait de l'expansion de l'univers....

  • Pour se donner une idée, chaque galaxie a environ 100 milliards d'étoiles, et il y aurait au moins 100 milliards de galaxies dans l'univers observable, soit de quoi héberger 1 million de Supercluster comme le nôtre, le Laniakea Supercluster...

  • Et pour terminer le tour d'horizon, notre Système Solaire met 230 millions d'années à faire le tour du centre de la Voie Lactée...

  • Enfin, dernière anecdote, les meilleures nuits, on peut compter environ 2500 étoiles (seulement) à l'oeil nu dans le ciel (il y en a environ 100 millions de fois plus dans notre galaxie!). La plupart se trouve dans un rayon de 100 années-lumières de nous (une année-lumière = la distance que la lumière parcourt en une année, à raison de 300,000 km/seconde!), ce qui représente 1% du diamètre de notre galaxie !

Petit topo sur l'énergie nucléaire pour s'y retrouver: la quatrième génération de réacteurs, celle d'après l'EPR, est une vraie révolution, moins chère, plus sûre, consommant nos déchets nucléaires des précédentes générations!!

  • La première génération regroupe les réacteurs construits avant 1970

  • La deuxième désigne les réacteurs construits entre 1970 et 1998 et actuellement en service, l'essentiel du parc français donc, ils sont en majorité de la filière réacteur à eau pressurisée (d’où le risque d'explosion, comme à Tchernobyl)

  • La troisième est celle des réacteurs dérivés des précédents et conçus pour les remplacer à partir de 2013/2020 (par exemple : l'EPR d'Areva) 

  • En 2015, au moins 16 des 18 réacteurs de troisième génération en construction (dont 4 EPR) subissent des retards par rapport à leur planning de construction du fait de problèmes de design, de pénurie de main d’œuvre qualifiée, de contrôles qualité insuffisants, ou encore de défauts de planification

  • La quatrième génération désigne les autres réacteurs en cours de conception qui pourraient entrer en service à l'horizon 2030. On compte 6 filières à l'étude.

  • Exemple de technologie de 4ème génération : les réacteurs à sels fondus ( Molten Salt Reactors)

    • infiniment plus sûr : le combustible nucléaire est utilisé sous forme liquéfiée, mélangé à des sels fondus, le mélange n'est pas sous pression en mode "cocotte minute", pas  besoin d'un énorme dôme en béton pour contenir les réactions. C'est bien le fait que les réacteurs d'aujourd'hui (y compris EPR) doivent supporter de grandes pressions qui les rend dangereux : on craint une explosion qui projetterait de la matière radioactive partout dans les alentours. Dans un réacteur à sels fondus, la pression est la même qu'à l'extérieur, donc même en cas de fuite, la matière ne serait pas vaporisé mais s'écoulerait doucement avant de se solidifier.

    • ils permettent justement d'utiliser les déchets nucléaires des précédentes générations de réacteurs ainsi que les stocks de plutonium dont on craint toujours qu'ils puissent tomber entre de mauvaises mains (un des ingrédients des armes atomiques)

    • ces réacteurs peuvent être interrompus et redémarrés rapidement, ce qui en font un bon complément des énergies renouvelables intermittentes

    • Voici un très bon résumé de cette techno en des termes profane

  • Saviez-vous que Bill Gates lui-même a fondé Terra Power, une entreprise qui mise sur une autre forme révolutionnaire de fission nucléaire de génération 4 : les Traveling-Wave Reactors

    • Unlike traditional nuclear reactors that rely on enriched uranium to produce power, the Traveling-Wave Reactor (TWR) can function, for the most part, on waste uranium, a byproduct of the current reactor design.

    • A relatively tiny amount of enriched uranium is required by the reactor to get started, but it then runs on the waste, making and consuming its own fuel.

    • The benefit of this design is that the reactor doesn't require constant refueling and waste removal. It can run -- it is thought -- for decades without refueling. This, the companies currently working on a TWR design insist, makes nuclear power safer and cheaper.

    • Bill Gates explique qu'en utilisant les déchets nucléaires accumulés aux Etats-Unis à ce jour, les Traveling-Wave Reactors pourraient  fournir les USA en électricité, à la consommation actuelle, pour 150 ans

      • sachant que la consommation d'énergie par habitant décroît en realité dans les pays développés, passant aux USA de 13,6 megawatt-heures/habitant en 2008 à 12,8 megawatt-heures en 2016

    • Bill Gates explique aussi : “It is infinite. You can filter out of the sea very cheaply enough uranium to run this thing for as long as the sun will shine, I love nuclear.”

    • Bill Gates parie aussi sur les réacteurs à sels fondus, bon récap ici.

  • Comme l'explique Bill Gates, les énergies renouvelables, c'est bien, fonçons, mais leur intermittence pose problème, stocker cette énergie en quantité suffisante reste très compliqué, trop cher pour encore trop longtemps. Les Allemands nous vendent parfois de l'électricité, mais sans nous et sans le gaz et charbon, ils seraient bien embêtés.

  • Bref, il faut continuer de foncer sur les énergies renouvelables mais il me semble qu'il serait très malvenu de tourner le dos au nucléaire complètement, surtout quand on entraperçoit les potentialités des réacteurs de 4ème génération! Les anti-nucléaires gagneraient en crédibilité en nuançant leur discours et ne vouant pas tout le nucléaire aux gémonies

  • N'oublions pas que le GIEC lui-même dans son dernier rapport du 8 octobre 2018 a rappelé l’importance d’un socle nucléaire dans le mix énergétique de 2050:

    •  "The UN Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC, ou GIEC en français) has identified four model pathways for avoiding more than 1.5-degree warming. Three involve increasing nuclear’s share of primary energy provision by between 150 and 500 percent, while the other envisions keeping its share about where it is now.

  • Malheureusement, la France quant à elle, embourbée avec son EPR, arrête ses efforts de recherche sur les réacteurs de 4ème génération, cela semble catastrophique !

    • Le Monde rapportait fin août: " le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) reconnaît que « le projet de construction d’un réacteur prototype n’est pas prévu à court ou moyen terme ». Il envisage plutôt de s’en occuper « dans la deuxième moitié du siècle ». (et ce après avoir investi près de 738 millions d’euros à fin 2017)

    • "Cet abandon en catimini soulève deux questions capitales pour l’avenir de la filière nucléaire hexagonale. La première est celle des quantités importantes d’uranium appauvri et de plutonium dont dispose le pays. Jusqu’à présent, elles sont considérées comme des « matières radioactives », puisqu’elles pourraient en théorie être réutilisées dans un réacteur à neutrons rapides. Mais si cette filière était abandonnée, ces matières risqueraient de rentrer dans la catégorie des « déchets », pour lesquels aucune solution n’est prévue."

  • Et on oublie le potentiel incroyable de la fusion nucléaire, énergie propre, matière première surabondante sur Terre, pas de déchets radioactifs (ou très peu, pour peu longtemps, et que pour certaines méthodes). Longtemps ridiculisée comme cette techno de demain qui le restera, les progrès sont en fait conséquents ces dernières années, avec à nouveau tout un lot de startups aux US notamment qui travaillent d'arrache-pied, on peut citer :

    • Christofer Mowry, CEO of General Fusion  “I’m 100 percent confident that this is going to happen,” . “Are we going to have commercial fusion power plants on the grid by 2030? Maybe. But it won’t be 50 years, I can tell you that.

    • Mowry hopes to get a prototype up and running by 2022. With the theory nailed down, researchers are now hammering out engineering problems — and many now believe fusion power plants will be a reality by the 2030s, if not sooner. (source)

Une solution originale pour contrer le réchauffement climatique (et accessoirement nourrir 10 milliards de Terriens) : fertiliser les océans et développer des fermes d'algues sur 3% des océans permettraient d'absorber tout le CO2 émis par les hommes dans l'atmosphère !

  • Moins de 0,1% de nos océans sont "fertiles", c’est-à-dire permettant aux algues et phytoplancton de se développer, et par extension à la faune qui s'en nourrit en cascade : zooplancton, poissons, mammiphères marins, etc.

  • Le problème est que si l'eau en surface est riche en CO2 et en oxygène (absorbée de l'atmosphère essentiellement), le facteur limitant reste le manque de nutriments comme les phosphates, les nitrates et le fer. Le fer est en fait l'ingrédient le plus rare.

  • Les zones les plus poissonneuses sont : celles proches des rivages où les rivières viennent apporter ces nutriments, celles où les courants marins font remonter des nutriments du fond des océans. On constate aussi des efflorescences algales (boom d'algues) et explosion du nombre de poissons dans les eaux où des volcans ont craché leur lave riche en fer.

  • Paradoxalement, trop des ces nutriments à un endroit, à l'embouchure d'une rivière par exemple du fait des effluents industriels ou d'élevage, va conduire à une efflorescence algalequi si soudaine qu'elle peut "étouffer" la faune en place.

  • Mais si cette "pollution" était répartie de façon bien dosée, à l'inverse, elle se transformerait en engrais venant fertiliser les océans !

  • On pourrait alors fertiliser les océans, ces déserts, et produire 100 fois plus de nourriture qu'on en consomme aujourd'hui

  • Exemple :

    • Une équipe de 11 personnes, le temps d'un été, ont déversé en bateau 120 tonnes de sulfate de fer dans les eaux du nord-est Pacifique.

    • Coût de l'opération : 2,5 millions USD.

    • Résultat : boom de phytoplancton, base de l'alimentation des saumons, dont le nombre pêchés est passé de 50 millions l'année précédente à 219 millions cette année-là!

    • Ce n'est pas tout, cette explosion de poissons a aussi fait revenir en nombre les mammiphères marins comme les orques !

    • Et enfin, une bonne partie de ce phytoplancton n'est pas mangé, il finit par mourir et sombrer au fond des océans, entraînant avec lui le carbone dont il est constitué, excellent moyen de le séquestrer dans ces profondeurs après l'avoir absorbé sous la forme de CO2

    • Beaucoup pense que les hydrocarbures enfouis que recherchent les compagnies pétrolières se sont formés à partir de restes de dinosaures, mais en fait ils résultent essentiellement de restes d'algues sédimentés dans les fonds marins

  • En fertilisant 3% des océans de cette façon, on aurait de quoi transformer l'ensemble de nos émissions en CO2 en phytoplancton, conduisant à une croissance très forte des populations de poissons ! Ou comment combattre le réchauffement climatique et nourrir le monde. (Source)

Découvrez mon entretien exclusif avec mon ami Nicolas Colin, co-fondateur de The Family et auteur de "HEDGE : A Greater Safety Net for the Entrepreneurial Age"

  • The Family est un incubateur de startup européen ayant investi dans plus de 150 startups à ce jour

  • Nicolas Colin est un acteur clef de l'écosystème digital/startup en France et en Europe

  • L'entretien s'est déroulé en anglais accent français :) à Singapour en mars dernier, avec l'aide de la French Tech à l'ENGIE Factory

  • Vous pouvez retrouver ici l'audio et la retranscription des échanges, comme c'est un peu long, j'ai bien listé le minutage de toutes les questions et points importants.

  • Vous pouvez aussi retrouver l'audio sur votre appli de podcast préférée en tapant "Parlons Futur". (dans un podcast précédent, j'avais aussi pu interroger Jacques Attali sur l'avenir, l'IA, etc.)

  • Au menu entre autres :

    • 2min 40sec : tell us what The Family is

    • 38m 15s : quick intro of the book Hedge: A Greater Safety Net for the Entrepreneurial Age

    • 42m 55s : the argument of the book : we have to reinvent the Great Safety Net

    • 46m 45s : why the Great Safety Net doesn't work anymore

    • 53m 33s : why our age is not so much the age of data, but the Entrepreneurial Age

    • 1h 00m 07s : what about that Great Safety Net 2.0

    • 1h 02m 35s : tell us about your concept of hunters vs settlers

    • 1h 11m 55s : please elaborate on that idea of "exit unions", as a cog in your Great Safety Net 2.0

    • 1h 19m 20s : why do you think the Universal Basic Income is such a bad idea ?

    • 1h 22m 56s : about BREXIT, Boris Johnson said that the UK can become the new Singapore, is it going to happen ? is BREXIT affecting your work ?

    • 1h 25m 34s : why GDPR doesn't work

    • 1h 28m 20s : apart from market size and homogeneity and the fact that European governments don't understand startups, why don't we have European Googles or Facebooks ? (clue : we have too good a life in Europe)

    • 1h 39m 55s : what are your expectations at The Family from the ideal investor ? (in short : swift response, good terms, support when in trouble)

    • 1h 42m 01s : what are you looking for when assessing an early-stage startup to help and invest in ? (in short : intensity)

Enfin, voici mes derniers tweets :

  • Almost half the atmosphere’s extra, human-made carbon dioxide was put there after the turn of the 1990s, when scientists sounded the alarm and governments said they would act.

  • the average matter density of the Universe remains very small – equivalent to about one thousandth of a gram in a volume the size of the Earth

  • Isaac Newton himself complained that thinking about the motions of the Moon made his head ache!

  • Moon coalesced from debris 4,5B years ago after a Mars-sized planet hit young Earth. Moon was then 10 times closer (so looked 10 times bigger). The impact spun up the Earth to give a 5-hour day. Moon is still drifting away at 4 cm/y, and days are still getting longer, at 20s/Myr

  • Thread : Not every state has a commodity that it can tax that way; but every single state has perhaps the lowest-hanging of all taxable fruit—land. A land tax has the advantage of being progressive. Unlike taxes on income, land taxes do nothing to encourage apathy or avoidance

    • rather, land taxes provide an incentive to owners to get the most out of their property. And they can also be lucrative. The sum value of all land in America, according to one recent estimate, is about $23 trillion, or 1.6 times GDP.

    • A land-value tax of 5% would raise a little over $1 trillion, which works out at about $3,500 for every American, or $8,500 for every American household.

    • Thomas Paine thought indeed people should be compensated by means of a “natural inheritance” of £15 to be paid to all men every year, financed from a “ground rent” charged to property owners.

  • Feynman reported 126 in IQ, James Watson, co-discoverer of DNA, 124 — which is exactly the same range as legions of mediocre scientists.

  • Until now, few countries have done more than Turkey for the millions fleeing the Syrian war. it has taken in 3.6m Syrian refugees, offering them free public health care and education along with limited access to the labour market. Over 100,000 have been granted citizenship.

  • evolution by natural selection: a mechanism powerful enough to turn fish into giraffes, given 400 million years

  • Fact : Humans are genetically closer to mice than to dogs

  • The emergence of intelligent life on Earth is like a ten-goal football match: the first goal (origin of life) was scored early to give the maximum possible time for the remaining steps and the last goal (origin of intelligence) came towards the end.

Comme vous pouvez le constater, je m'efforce le plus souvent de tweeter des messages à consommer sur place, sans nécessairement avoir à cliquer un lien et lire un article. Si ce ton vous plaît, vous pouvez me retrouver sur twitter ici.

C'est tout pour cette semaine !

Je vous ai ennuyé(e) ? Sorry :( ..n'hésitez pas à vous désincrire en un clic ci-dessous !

Vous avez trouvé cela utile ? Merci! N'hésitez pas à partager cette newsletter avec vos ami(e)s ! Ils/elles peuvent notamment s'inscire ici.

Bonne semaine,

Thomas