IA détecte Covid au tél; hyperloop; créer un être vivant sur mesure; le pape prie pour l'IA; & more!

Bonjour à vous,

Vous recevez la newsletter Parlons Futur : chaque semaine (ou presque) une sélection de news résumées en bullet points sur des sujets tech, science, éco pour mieux appréhender le futur.

Si on vous a forwardé cet email, vous pouvez vous inscrire ici. Vous pouvez vous désinscrire en pied d'email.

(Je m'appelle Thomas, plus d'infos sur moi en bas d'email.)

Voici donc ma veille des dernières semaines :)


Le Pape François prie pour que l'IA reste bienveillante

  • "We pray that the progress of robotics and artificial intelligence may always serve humankind," reads Francis' intention for November, which is published each month by the Pope's Worldwide Prayer Network.


Un robot main venu du Japon qui peut vous serrer…la main, pour aider les personnes âgées à se sentir moins seule...

  • le dispositif s'accroche à votre bras et abaisse une main robot au niveau de votre main pour que vous puissiez la serrer en faisant une marche (euhhh….!?)

  • designed to squeeze your hand back and even release liquid through pores in its flesh-like outer layer, an approximation of your partner-in-hand-holding getting sweaty palms

  • sans oublier : a small speaker to play the sounds of a partner’s footsteps and the ability to vent out the smell of women’s shampoo.


Un modèle informatique a permis de détecter "par téléphone" le coronavirus avec une précision de 98,5% chez les personnes asymptomatiques grâce à l'analyse acoustique de leur toux


Trump et les USA plutôt bien vus en Chine...jusqu'en 2018, le tournant, avec 3 événements clés, nous dit The Economist :

  • Canada arrested Meng Wanzhou, a boss at Huawei, a Chinese tech giant, on behalf of American prosecutors investigating alleged sanctions-busting.

  • Then American politicians cheered on anti-government protests in Hong Kong.

  • Finally came America’s bungling of the pandemic, even as the Chinese public complied with strict health controls that tamed the virus at home.


Aux USA, une expérience va permettre à la police d'une ville d'accéder en temps réel aux caméras de surveillance "Amazon Ring" de palier de porte des habitants volontaires

  • Et plus largement : avec toujours plus de caméras de surveillance dans l'espace public, des caméras avec une résolution toujours meilleure, et avec une intelligence artificielle toujours plus capable de faire sens instantanément des images enregistrées, très bientôt il sera possible de suivre quelqu'un dans l'espace public partout automatiquement à coût marginal nul, tout comme détecter le moindre attroupement ou mouvement suspect, cela devrait aider la lutte contre la criminalité et le terrorisme, en espérant que cette omniscience reste entre de bonnes mains...


Ant Financial en Chine a 10 fois plus de clients que les plus grandes banques américaines, avec moins de 10% de leur nombre d'employés

  • Unlike traditional banks, investment institutions, and insurance companies, Ant Financial is built on a digital core. There are no workers in its “critical path” of operating activities. AI runs the show. There is no manager approving loans, no employee providing financial advice, no representative authorizing consumer medical expenses. And without the operating constraints that limit traditional firms, Ant Financial can compete in unprecedented ways and achieve unbridled growth and impact across a variety of industries.(Harvard Business Review)

  • Ant Financial a été créé par Jack Ma, le fondateur par ailleurs du géant du e-commerce chinois Alibaba

  • L'entrée en bourse d'Ant Financial prévue ce mois-ci devait marquer un record mondial avec 37 milliards de dollars levés, mais elle a été repoussée in extremis de 6 mois par le gouvernement chinois, ce serait le moyen de punir Jack Ma pour avoir critiqué la régulation de l'industrie financière en Chine

    • dans un contexte mondial où Etats-Unis et Chine cherchent à favoriser leurs entreprises, il est notable que le Parti Communiste Chinois se tient malgré tout prêt à sanctionner un de ses géants du digital pour la liberté de parole de son patron, quitte à ce que cela nuise à son expansion internationale


Au moins 300 millions de planètes comme la Terre dans notre galaxie, d'après une dernière étude!

  • on parle de planètes "telluriques" (càd avec un sol, et non des boules de gaz), qui ont à peu près la même taille que la Terre, orbitant une étoile similaire à notre soleil, et à une distance telle que l'eau pourrait possiblement y exister à l'état liquide

  • mais cela ne veut pas dire qu'on y trouverait nécessairement de l'eau ni qu'elle y est liquide, il faut par ailleurs une atmosphère, avec la bonne pression, composition et température, entre autres, ça reste donc compliqué

  • c'est une extrapolation à partir de l'étude d'un coin de notre ciel, un chiffre à prendre avec des pincettes, mais notre meilleure estimation à ce jour, et qui plus est, le bas de la fourchette estimée

  • d'autant plus qu'on ne retient par précaution dans l'estimation que les planètes orbitant autour d'étoiles du même type que notre soleil (les "naines jaunes"), alors que les naines rouges sont bien plus abondantes dans notre galaxie (80 milliards de naines rouges, 4 milliards de naines jaunes, pour 100 milliards d'étoiles en tout environ)…

  • …et qu'une étude au moins dit que 25% à 50% des naines rouges auraient aussi des planètes dans leur zone habitable (zone où ni trop chaud ni trop froid pour de l'eau liquide)


Pour le général en chef des armées britanniques, 25 % des effectifs pourraient être des robots dans 10 ans

  • "Des robots qui seront, selon lui, utiles pour nombre de missions, en phase préparatoire, mais aussi sur les lignes de front où ils pourraient appuyer des soldats que l'armée de Sa Majesté Elisabeth II a du mal à recruter."

  • "Bien sûr, quand on dit robot militaire, on pense immédiatement à une machine agile armée de fusils, sur deux ou quatre pieds. Clairement, eu égard des progrès réalisés par la robotique (on pense aux impressionnantes démonstrations de Boston Dynamics), mais pour l'heure, par robot, le général britannique fait davantage référence aux drones, minichars, outils de déminage téléguidés, etc.

  • ...et désolé de la citation tapageuse qui n'a pas bcp de sens: un robot est tellement différent d'un individu (peut être tout petit par exemple) que compter robots et hommes dans un même effectif n'a pas grand intérêt sinon faire un titre accrocheur, sorry :)

    • c'est comme la taxe sur les robots, mais comment définir clairement un robot, ou un logiciel ? peut-on dénombrer robots et logiciels quand tous peuvent travailler de façon intégrée et ne former qu'un ? et quid des robots qui assistent/amplifient l'homme sans encore le remplacer ?


Comment on a toujours surestimé la capacité des géants de la tech à rester au sommet, la preuve en images

  • Publié l'année du lancement de Google : "How Yahoo! Won the Search Wars" (Fortune)

  • En 2007 : "Will MySpace ever lose its monopoly?" (Guardian)

  • L'année du lancement de l'iphone, en 2007: "Nokia. One Billion Customers—Can Anyone Catch the Cell Phone King? (Forbes) 


Regardez les progrès en images de synthèse de 1996 à 2018, imaginez dans 20 ans…


Le pionnier de l'IA moderne Geoff Hinton déclare que le Deep Learning sera à terme capable de tout

  • à la question "You think deep learning will be enough to replicate all of human intelligence. What makes you so sure?"

    • il répond: "I do believe deep learning is going to be able to do everything, but I do think there’s going to have to be quite a few conceptual breakthroughs.

  • il conditionne cela notamment à "how you get big vectors of neural activity to implement things like reason"

  • il dit : "But we also need a massive increase in scale. The human brain has about 100 trillion parameters, or synapses. What we now call a really big model, like GPT-3, has 175 billion. It’s a thousand times smaller than the brain. GPT-3 can now generate pretty plausible-looking text, and it’s still tiny compared to the brain."

  • "For things like GPT-3, which generates this wonderful text, it’s clear it must understand a lot to generate that text, but it’s not quite clear how much it understands. But if something opens the drawer and takes out a block and says, “I just opened a drawer and took out a block,” it’s hard to say it doesn’t understand what it’s doing."


La course pour "digitaliser la chimie" s'accélère avec l'invention d'un "chemical computer" permettant de partager et produire des molécules plus facilement

  • In some ways the work of chemists still resembles the work of scribes, who once painstakingly copied and corrected the writings of others.

  • Chemists at the University of Glasgow invented the chemical equivalents of the printing press, word processor, and autocorrect in hand, so that tomorrow’s chemists can spend less time recreating, and more time composing.

  • They developed a software that turns academic papers into programs, using natural language processing to pick out verbs like “add,” “stir,” or “heat;” and other details like durations and temperatures, and that researchers can edit without learning to code but using plain English. This way researchers need very little training, and, crucially, harness their chemistry expertise to spot bugs in the code.

  • These programs are then used to produce the desired chemicals by instructing a robotic chemist that they've also designed (called a "chemputer") to execute mechanical actions with its heaters and test tubes.

  • “The chemputer as a concept and the work done by these scientists is really quite transformational,” says Kim Branson, the global head of artificial intelligence and machine learning at GSK. This may let GSK “teleport expertise” around the company. Once a chemist designs a promising molecular recipe, rather than writing up a report or teaching a colleague, they’ll just press the share button.

  • The team hopes their work will enable what they describe as “Spotify for chemistry”— an online repository of downloadable recipes for important molecules that they say could help developing countries more easily access medications, enable more efficient international scientific collaboration, and even support the human exploration of space.

  • Cronin and his colleagues represent one of many groups rushing to bring chemistry into the digital age.


L'armée russe s'est considérablement améliorée sous Poutine nous explique The Economist

  • In 2008 Russian forces bungled a war with Georgia. In response, they were transformed from top to bottom.

  • That began with large sums of money. Russian military expenditure roughly doubled between 2005 and 2018, 3X more than Britain

  • In the past decade Russia has added around 600 new planes, 840 helicopters and 2,300 drones

  • Russia’s warplanes have gone from being 97% legacy (introduced 30 years prior) in 2007 to being 71% modern today

  • A decade ago the idea that the Russian navy could accurately hit targets in Syria from warships in the Caspian Sea would have been science fiction, “Now it’s a reality.”

  • Thanks to improvements in readiness, Russia could probably get 100,000 troops, complete with heavy armour, to a European hotspot within 30 days. NATO might struggle to muster half the number, of lighter forces, in that time.

  • Russia’s armed forces enjoy the additional advantage of being blooded in battle. Though Russia and China may have comparable weapons, the quality of the forces, in training and combat experience, is “night and day”


Premier essai d'un Hyperloop avec des humains à bord

  • bon, pas de quoi s'affoler, le test s'est fait sur un tronçon de 500 mètres, le pod avançant en lévitation magnétique est monté à 170 km/h en 6.25 secondes, comparable à l'accélération d'une voiture de sport

  • la promesse ? Faire circuler des pods (qui prendraient moins de place en largeur qu'un train) à plus de 950 km/h (soit Paris-Marseille en 40 minutes)

  • il y a 2 principales entreprises en concurrence pour faire du concept imaginé par Elon Musk en 2012 une réalité.

    • Virgin Hyperloop, financé par Richard Branson, et qui vient d'organiser ce test

      • has doubled its work force to 300 over the last two years and has raised over $400 millio

      • It has several projects in planning stages: a route between Pune and Mumbai in India, another between Jeddah and Riyadh in Saudi Arabia, and one connecting Chicago; Columbus, Ohio; and Pittsburgh.

      • We’re highly positive and very intrigued with the possibilities for hyperloop,” said Thea Ewing, a director for the Mid-Ohio Regional Planning Commission.

      • The council estimates that over 30 years, a hyperloop connecting those cities would displace 1.9 billion car and truck trips, reduce carbon emissions by 2.4 million tons and generate $300 billion in economic benefits.

      • Virgin Hyperloop’s executives believe that the system will be commercialized by the end of the decade.

    • Hyperloop Transportation Technologies, a company based in Los Angeles and Dubai, has built a 320-meter test track in Toulouse, France, and is designing a 1,000-meter test track for Abu Dhabi in the United Arab Emirates. It has also formed a partnership with a container operator at the German port of Hamburg to design a system to move cargo

  • so far, arguably little progress has been made. Plenty of questions remain surrounding the financial viability of such an expensive mode of transportation.

  • BUT : Hyperloop companies have been encouraged by government findings that the technology is feasible. In 2019, the U.S. Department of Transportation put the Federal Railroad Administration in charge of developing standards and regulations for hyperloops.

  • Besides some key investments by several countries around the world and a small number of other test tracks, the first operational Hyperloop track has yet to be built.

  • voir la vidéo de 45 secondes du test arrêtée à la bonne seconde


La biologie de synthèse va bientôt permettre de créer des êtres vivants sur mesure

  • If that sounds implausible, consider this: Last year, UK researchers synthesized the world’s first living organism—E. coli—that contained DNA created by humans rather than nature

  • Earlier this year, a group of researchers started with a cluster of stem cells from an African clawed frog (grenouille griffue) as a base, and then used a supercomputer, a virtual environment, and evolutionary algorithms to create 100 generations of prototypes to build.

    • The result: a tiny blob of programmable tissue called a xenobot.

    • These living robots can undulate, swim, and walk.

    • They work collaboratively and can even self-heal.

    • They’re tiny enough to be injected into human bodies, travel around, and—maybe someday—deliver targeted medicines.

  • Understandably, viruses have gotten a bad reputation in the past year. But from a biomechanical perspective, they’re just little containers that inject code, like the thumb drive you stick into your computer to transfer files between devices.

    • In the next decade, we will create viruses to fight off diseases. Researchers have already engineered viruses to kill cancer cells and improve the body’s natural immune response against tumors.

  • What’s more, if the source code for humanity is stored in our DNA, scientists think it might be possible to observe all of the chemical changes that happen to our cells over our lifetimes. Through this work, researchers are tinkering with a sort of biological backup system.

    • If you have backups of your previous cellular data, then you could revert back to a previous version. And when that happens, we’ll start to view old age as a treatable pathology rather than an inevitability.

  • Synthetic biology will lead to sweeping changes in agriculture, manufacturing, the food and beverage business, and even space travel.


Conclusions les plus intéressantes du rapport de près de 200 pages State of AI 2020 (AI for Artificial Intelligence)

  • AI research is less open than you think: only 15% of papers publish their code.

  • Research et applications on Natural Language Processing (NLP) are booming

  • NLP is the hottest area of AI today and is dominated by huge models, large companies, and massive training costs (coûts au rendements décroissants)

    • la complexité d'un "AI model" peut se caractériser par son nombre de paramètres variables

    • le modèle le plus complexe à ce jour, GPT-3 d'OpenAI (lié à Microsoft), révélé cette année, a 175 milliards de paramètres (GPT-1 sorti en 2018 en avait 110 millions, et GPT-2, en 2019 1,5 milliards)

    • le deuxième modèle le plus complexe a 17 milliards de paramètres, révélé en 2020 également

    • plus un modèle est complexe, en nombre de paramètres, moins il a besoin de données à performance voulue égale

    • les auteurs du rapport font la prévision que dans les 12 prochains mois sera révélé un modèle comportant 10,000 milliards (10 trillions) de paramètres

  • ces nouveaux modèles dit "transformers" développés pour le NLP disposent de capacités de généralisation assez inattendue. Par exemple le modèle GPT-2, entraîné au départ en ingurgitant du texte, peut aussi être utilisé pour devenir et générer le reste d'une image coupée en deux, voyez ce dont l'algo est capable dans les 4 colonnes du milieu ci-dessous:

  • Biology is experiencing its “AI moment,” from medical imaging, genetics, proteomics (the large-scale study of proteins), and chemistry to drug discovery.

    • But "causal reasoning" is a vital missing ingredient for applying AI to medical diagnosis : existing AI approaches to diagnosis are purely associative, identifying diseases that are strongly correlated with a patient's symptoms. The inability to disentangle correlation from causation can result in suboptimal or dangerous diagnoses

  • La librairie open source éditée par Facebook (PyTorch) est en train de dépasser en usage celle éditée par Google (TensorFlow) dans la recherche sur l'IA

  • The US AI ecosystem is fueled by foreign talent, and the contribution of researchers educated in China to world-class papers is clear

    • un bon moyen de détecter les chercheurs en IA brillants : ceux qui publient des articles à la conférence annuelle phare sur l'IA, NeurIPS

    • 54% des diplômés chinois publiant à cette conférence en IA émigrent aux Etats-Unis, et ce pendant l'ère Trump anti-immigration qui s'achève !

    • 53% des chercheurs doctorants ayant publié à cette conférence en 2019 sont aux Etats-Unis (14% en Europe, 10% en Chine, 7% au Canada)

    • près de 80% des étudiants faisant une thèse (PHD) aux Etats-Unis y restent ensuite travailler

    • la majorité des chercheurs en IA aux Etats-Unis n'a pas été formée aux Etats-Unis

  • Nations pass laws to let them scrutinize foreign takeovers of AI companies

  • Enjeux politiques du moment : fiabilité et éthique de l'usage de la reconnaissance faciale, problème des deepfakes (photomontages générés avec l'aide de l'IA), la fiabilité et le bien-fondé de la décision par l'algorithme dans l'administration (justice, police, défense notamment)

  • L'agence américaine DARPA a organisé en août 2020 un tournoi virtuel de combat aérien (appelé dogfight) opposant des IAs à un pilote expérimenté : "the top AI system beat the human pilot 5-0".


Dessert

….une belle bataille de boules de neige à Lyon en 1896, images colorisées par un Youtuber russe avec deoldify.ai :)


Voici les liens vers les dernières newsletters, just in case…


L'addition ?

Cette newsletter est gratuite, mais si vous souhaitez m'encourager à continuer ce modeste travail de synthèse, vous pouvez simplement :

  • étoiler ce mail et/ou y répondre d'un mot, pour que les algos des messageries comprennent que ce n'est pas du spam (j'espère), cela permettra une meilleure distribution!

  • forwarder cet email à quelques ami(e)s et collègues avec un petit mot, voire de les inscrire directement ici !

Merci d'avance :)

Quelques mots sur moi

  • J'ai écrit plus de 50 articles ces dernières années, à retrouver ici, dont une bonne partie publiés dans des médias comme le Journal du Net (mes chroniques ici), le Huffington Post, L'Express, Les Échos.

  • Je suis CEO et co-fondateur de l'agence digitale KRDS, nous avons des bureaux dans 6 pays entre la France et l'Asie. Je suis basé à Singapour (mon Linkedin), également membre du conseil d'administration des think tanks Live with AI et NXU qui entendent chercher à comprendre comment nous pourrons apprendre à vivre avec l'intelligence artificielle et mieux anticiper les changements qu'elle va apporter.

  • Retrouvez-moi sur twitter en cliquant ici : je tweete des faits et infos contre-intuitives, brèves, à consommer sur place (et non pas des liens sans contexte vers des articles interminables), Jacques Attali est un de mes followers par exemple.

C'est tout pour cette semaine !

Merci, et portez-vous bien !

Thomas